Présentation

  • : AISE Harprich - Le Blog
  • AISE Harprich - Le Blog
  • : Blog de l'Association Intercommunale de Sauvegarde de l'Environnement du bassin de vie de Morhange 57340
  • Contact

A voir

L'AISE vous recommande de consulter les sites ou Blog suivants ; vous y trouverez

des témoignages,sous forme d'articles et d'albums photos sur la pollution du 8 décembre à la Mutche

mais aussi le site du centre de soins aux animaux sauvages en difficulté.

Recherche

Les Catégories D'articles

25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 16:19

Base de Grostenquin - Juillet 2017

Rassemblement des Gens du Voyage sur la Zone Natura 2000

 

Lettre ouverte à Monsieur le préfet de la Moselle

 

Monsieur le préfet,

Merci de bien vouloir prendre connaissance de notre plaidoyer,

Dès 2006, l’association AISE s’est démenée pour soutenir le classement en zone Natura 2000 de l’étang et de la plaine du Bischwald situés entre les villages de Guessling/Hémering, Lelling, Bistroff et Grostenquin.  Les efforts faits par les bénévoles de l’Association de Sauvegarde de l’Environnement pour convaincre les élus et les agriculteurs du bienfondé de  ce désir de classement porté par vos propres services restent dans la mémoire de nos adhérents et des élus locaux.

Après accord de l’état, de la CE et des communes limitrophes, 2500ha furent classés « ZONE NATURA 2000 », il s’en est suivi la création d’un document d’objectif, d’un comité de pilotage, d’un suivi pluriannuels par vos services et d’une animation pilotée par le gestionnaire du site, le Conservatoire des Espaces Naturel de Lorraine. La CCCM avec l’aide de l’Agence de Bassin de l’eau Rhin-Meuse, la Région Lorraine s’est même porté acquéreur de l’Etang du Bischwald pour pouvoir le préserver.

Les enjeux écologiques, les richesses patrimoniales et environnementales sont donc amplement documentées et incontestables. Des contractualisations de type MAE « Natura 2000 » passées avec les agriculteurs, éleveurs et forestiers ont été subventionné par l’état et la Communauté Européenne depuis 2009.  Ces mesures agroenvironnementales imposent aux contractants volontaires des méthodes de gestion destinées à favoriser le maintien voir l’amélioration de la qualité environnementale du site.

Beaucoup d’argent public a été investi dans la préservation de ce biotope qui est la seule perle environnementale du canton qui a d’ailleurs été retenu dans le cadre de la politique de développement touristique de la nouvelle Communauté d’agglomération de Saint-Avold et du Centre Mosellan.

Pour la  nouvelle période de contractualisation 2017-2025 les contractants sont en notable diminution par rapport à la période précédente ;  les indemnisations proposées diminuent, sont réglées avec grand retard et les contraintes de gestion définies et imposées par la CE augmentent. Les acteurs locaux sont déçus par l’Etat et la CE ; ils jugent que la compensation promise n’est plus à la hauteur de leur sacrifice. Ils se détournent donc plus facilement de l’engagement volontaire si utile à la préservation des espèces.

Les contractants des MAE (Mesures Agroenvironnementales) et les naturalistes locaux se sont imposés des comportements respectueux de la nature, s’interdisant même l’intrusion dans certains secteurs à certaines périodes de l’année (nidification, migrations). Ils ne comprennent donc pas qu’aujourd’hui, après l’expérience malheureuse de 2015 l’Etat ait fait une nouvelle fois le choix de la Zone Natura 2000 de la Plaine et de l’Etang du Bischwald pour compenser ses propres carences en matière d’obligations d’accueil des gens du voyage sur des aires dédiées au grand passage.

On ne peut espérer recevoir sans dégâts collatéraux 30.000 personnes sur une aire non aménagée à cet effet et ce, dans une zone rurale ou la population environnante ne représente pour les 4 villages jouxtant la base de Grostenquin seulement 2.300 personnes.

 Vous comprendrez l’angoisse de ces riverains devant une telle invasion d’autant que tous ont pu voir les reportages télévisuels sur l’incapacité des forces de l’ordre d’empêcher ces visiteurs de pénétrer impunément dans les terrains privés qu’ils ont choisi d’occuper sans autorisation.

Les forces de l’ordre ont dû  à maintes reprises céder lamentablement devant les coups de force pilotés par les organisateurs  de tels rassemblement, allant jusqu’à détruire des clôtures, bousculer les forces de l’ordre, barrer des autoroutes, tenir tête au préfet et enfin obtenir sans aucune crainte de la loi et des tribunaux, gain de cause. Un nouvel exemple a été relaté récemment dans l’Est Républicain.

L’Etat donne avec l’accueil de 30.000 personnes sur ce site Natura 2000 un signal fort de desintérêt manifeste pour sa préservation. Nul ne peut contester que la base aérienne de Bistroff/Grostenquin est un îlot au milieu de la zone Natura 2000 et qu’une partie de la base elle-même d’une surface de 150ha est contenue dans ce périmètre classé Natura 2000.

La base ne dispose d’aucune structure ou équipement sanitaire permettant l’accueil d’un camping sauvage de 30.000 personnes en caravanes. Il est évident que les eaux souillées, les excréments et les déambulations  des résidents impacteront de manière significative et négativement la zone Natura 2000.

Les élus à la tête du collectif ont par ailleurs souligné les risques sécuritaires, une seule route départementale   passe à proximité de la base de Grostenquin, le campement est entouré de grillage, 6.000 caravanes et autant de véhicules tractants seront stockés sur une relative petite surface. Un seul accès permet d'entrer ou de quitter l'enceinte de la base et d'accéder au réseau routier. Le moindre incident peut créer la plus grande catastrophe.

L’équipement routier pour accéder ou quitter  la base n’est pas dimensionné pour un tel flux de véhicules, les inévitables bouchons sont de nature à créer des obstacles à la circulation des secours mettant ainsi en danger non seulement les pélerins mais aussi les habitants de la vallée.

L’ AISE  déclare  donc pour ces raisons évidentes de bon sens, soutenir le positionnement des Maires du secteur, membres du collectif citoyen de sauvegarde du Bischwald, objectif auquel nous adhérons, que nous poursuivons depuis de nombreuses années, la préservation de l’Environnement et de notre cadre de vie étant l’objet statutaire de notre association.

Nous réclamons donc une annulation pure et simple de l’autorisation gouvernementale d’accueil des GDV en 2017 sur la base de Bistroff/Grostenquin , la prise en compte de la considération que l’Europe porte aux sites Natura 2000 et au-delà des enjeux environnementaux, le respect de la volonté  des habitants du secteur qui sont très largement hostiles à ce rassemblement de l’association « Vie et Lumière ».

 

Published by AISE Harprich - dans Les actions
commenter cet article

commentaires