Présentation

  • : AISE Harprich - Le Blog
  • AISE Harprich - Le Blog
  • : Blog de l'Association Intercommunale de Sauvegarde de l'Environnement du bassin de vie de Morhange 57340
  • Contact

A voir

L'AISE vous recommande de consulter les sites ou Blog suivants ; vous y trouverez

des témoignages,sous forme d'articles et d'albums photos sur la pollution du 8 décembre à la Mutche

mais aussi le site du centre de soins aux animaux sauvages en difficulté.

Recherche

Les Catégories D'articles

25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 17:10

L' AISE prête depuis plus de 10 ans son concours à la campagne de protection du busard cendré sur un secteur qui lui a été dévolu en concertation et en étroite collaboration avec les responsables de la LPO Moselle.

Comme il est souvent d'usage au bout de 10 ans, on se prend à faire le bilan d'une telle activité !

 

Busard cendré mâle

 

Le Busard Cendré est un rapace migrateur qui vient en Europe pour la nidification puis s'en retourne en Afrique pour passer l' hiver. Ce rapace niche au sol, et très souvent dans les céréales, avec une prédilection pour l'Orge et parfois le blé.

 

 

Les moissons étant de plus en plus précoces, les nichées risquent d'être détruites par les moissonneuses. Les bénévoles de la LPO et de l' AISE, se consacrent donc chaque année au repérage des nids, prennent contact avec les agriculteurs et avec leur autorisation pénètrent dans les cultures pour sécuriser les nichées.

 

 

 

En effet, les nichées sont en danger non seulement en raison du passage des engins agricoles mais aussi en raison de la présence de prédateurs naturels tels que le renard roux, les milans, les corbeaux, les mustélidés.

 

 

Au delà de la prédation naturelle, ces oiseaux sont aussi parfois victimes des mauvaises conditions climatiques qui peuvent entraîner un manque de nourriture, ils consomment essentiellement des rongeurs, ce qui en fait des auxiliaires très appréciés des céréaliers.

 

Ces oiseaux sont aussi en danger du fait de la curiosité des hommes qui veulent voir les jeunes busards, n'hésitant pas à s'approcher des cages mis en places par les bergers des busards. Ils risquent donc par cette démarche d'affoler les jeunes qui sont encore non volants et qui pris de panique escaladent les grillages et se trouvent ainsi très vulnérables et sans protection hors de leur cage.

 

 

Il n'est pas rare de croiser à proximité de ces cages des promeneurs accompagnés de chiens ou même tout simplement des chiens errants ou déambulant en totale liberté sur les chemins d'exploitation. Ces jeunes busards non encore volants sont considérés comme des proies à attraper "pour jouer".

 

Les bergers de busards consacrent chacun un énorme temps équivalent souvent à 30 jours de recherche, de mise en sécurité et de surveillance des nids.

Ils sont très affectés par la destruction naturelle ou accidentelle des nichées, mais encore plus par les destructions volontaires de cette espèce protégée et net déclin.

Si vous apercevez au mois de juin ces cages dans les céréales, résistez SVP au désir de vous en approcher, vous rendrez ainsi service à l'environnement.

 

Le bilan de L'AISE sur le secteur qui lui a été dévolu a permis de trouver en 10 ans

 

141 couples  de busards cendrés

123 nids ont été trouvés et suivis,

84 nids ont été protégés soit 68% des nids découverts

266 jeunes busards ont été menés à l'envol dont 209 grâce aux interventions des bergers.

MERCI à tous ceux qui y ont contribué.

 

 

Published by AISE Harprich
commenter cet article

commentaires